Exemples

 

Allergies 

 

Une petite fille qui ne peut pas être en contact avec son nouveau chat, alors qu’elle est toute heureuse de l’avoir. C’est dans son histoire personnelle que l’on trouve ce que son cerveau veut lui faire comprendre.

 

 

Quelques années auparavant, la famille a un chat que la petite fille aime beaucoup, mais il y a toujours des conflits avec les voisins à cause du chat. Alors les parents décident de s’en séparer, la petite fille est très triste, elle a beaucoup de chagrin mais elle n'en parle pas vraiment. Elle ne sait pas comment expliquer sa tristesse.

 

 

Un jour, les voisins déménagent et ses parents décident de reprendre un chat. Voilà que la petite fille commence à avoir les yeux qui coulent et à éternuer chaque fois qu’elle est avec le nouveau chat.

 

 

En prenant conscience que son cerveau lui envoie le message "attention danger la dernier fois que tu as aimé un chat tu as souffert". Elle peut maintenant intégrer qu’il n’y a plus de raison cette fois qu’elle doive se séparer de son chat et donc, pas de danger d'être de nouveau triste.

 

 

Maintenant, elle joue avec plaisir avec son chat et sans que ses yeux piquent ou que son nez coule.

Le cerveau a su créer la maladie, il sait créer la réparation.